(communiqué) Un DSK sobre et compétent au service du retour de la croissance

Réaction a la conférence NetEase de DSK a Pékin le 19/12/11

Le discours, particulièrement incisif de Dominique Strauss-Kahn a Pékin marque son retour très attendu sur la scène internationale alors que la crise européenne pèse sur la croissance mondiale. DSK a été totalement disculpé des accusations a son encontre et il était temps qu’il puisse revenir aux affaires publiques compte tenu de l’expérience et de l’autorité qu’il a sur la scène économique et politique mondiale. DSK a démontré, après les propositions qu’il avait faites sur la dette grecque qui ont été adoptés par l’UE après un mois de crise, qu’il avait un diagnostic sévère mais juste sur les causes de la crise européenne et qu’il pouvait, sans aucun conteste, contribuer a sortir la zone euro des turbulences actuelles dues principalement a des errements politiques !…

Pour Antonio Duarte, Président du Club DSK « Nous avons vu ce matin un nouveau DSK, sobre et compétent qui se remet au service du Bien commun. Son analyse est juste et sévère pour nos dirigeants actuels et son diagnostic mérite d’être écouté pour sortir la zone euro des crises systémiques qui plongent le monde entier dans l’expectative. Sa parole fait autorité auprès des marchés qui attendent des réponses claires et fermes de l’Europe pour une sortie de crise. Nous ne doutons pas que dans quelques mois il reprendra toute sa place pour réformer la gouvernance économique de la zone euro et recréer les conditions de la confiance pour recréer de l’emploi et de la croissance plutôt que de la récession et  le chaos !…. »

Publicités

2 Responses to (communiqué) Un DSK sobre et compétent au service du retour de la croissance

  1. Rosalie says:

    Un vrai bonheur de revoir M. Strauss-Kahn en habit d’économiste!

    Et quel plaisir de lire un discours qui nous change des interventions politiciennes étriquées auxquelles nous avons droit en guise de campagne électorale!

    Dans son regard sur le changement inexorable de l’économie mondiale, une allusion bien sûr à la montée en puissance de la Chine, mais pas aussi complaisante à mon avis que ce que la presse a bien voulu en retenir (distribution des « bons points » au pays hôte). Au contraire un appel vers un modèle de société « assez libre pour stimuler la créativité ».
    « L’ensemble de la société doit être en mesure de tirer profit du processus d’innovation ». Donc l’idée clairement exprimée que cette montée en puissance ne pourra pleinement réussir qu’avec une évolution du modèle de société.

    Quand à son regard sur l’Europe, il est dans la droite ligne de ses discours antérieurs, avec toujours cette indispensable solidarité européenne notamment face à la dette grecque (position réaffirmée dans son intervention télévisée en septembre) et la nécessité d’une Europe plus construite pour être plus réactive.

    Dominique Strauss-Kahn émet des doutes sur les capacités d’entente entre N. Sarkozy et A. Merkel. Nous-mêmes avions bien perçu une entente de pure façade…
    Je suis persuadée que la présence de M. Strauss-Kahn dans ces discussions aurait été un catalyseur pour des prises de décisions plus efficaces. Il a su faire preuve dans un passé récent, en tant que patron du FMI, de sa capacité à convaincre A. Merkel. Ses compétences reconnues auraient fait de lui un interlocuteur plus crédible, tant auprès de Mme Merkel que du Bundestag.

    Son invitation à traverser la rivière est claire. Il faut avancer dans la construction européenne. Il faut cesser de raisonner en tant que français, allemand, anglais etc, pour penser en tant qu’Européens. Que peuvent représenter nos petites querelles de petits pays européens face à une économie mondialisée?

    Voilà un discours qui me convainc et dans lequel je me reconnais.
    Une pensée de gauche intégrée à une vision économique mondiale et tournée vers l’avenir.
    Voilà pourquoi j’aurais tant souhaité voir Dominique Strauss-Kahn candidat à la Présidence.
    Voilà ce que je ne retrouve pas dans le discours actuel de gauche.

    M. Strauss-Kahn, la rivière, on aurait préféré la traverser sur votre radeau!

    Nous espérons néanmoins avoir très bientôt l’occasion de vous entendre à nouveau.

  2. Yves g says:

    Il faut absolument que les journalistes perdent leur béatitude quand ils parlent de dsk et pratiquent une analyse critique de ses propos plutôt que de lui donner des satisfecit de préjugés. Mais comment l’idéologue des 35 heures peut-il encore faire illusion? Comment pouvons-nous collective n’y être oublieux des dégâts de ce soi-disant économiste à infligés à notre économie, à des centaines de milliers de chômeurs.

    Et si on passait aux choses et aux hommes sérieux?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :