Le Parisien / (Club DSK) DSK : les autorités françaises nient tout contact avec le procureur de New York

Le Parisien et AFP  09/12/11

Les autorités françaises ont démenti vendredi des informations de «Libération» selon lesquellesdeux fonctionnaires des ministères de la Justice et des Affaires étrangères sont intervenus, depuis Paris, auprès du procureur de New York au lendemain de l’arrestation de DSK.

«Seuls le consul général et son adjoint à New York ont eu des contacts avec les autorités new-yorkaises, en l’occurrence exclusivement la police et la prison de l’Etat» dans le cadre de la protection consulaire, a déclaré le porte-parole du Quai d’Orsay, Bernard Valero. «A aucun moment, le ministère n’a appelé le bureau du procureur», a-t-il ajouté.

«Des allégations dénuées de la moindre vraisemblance»

«La Chancellerie oppose le démenti le plus catégorique aux allégations dénuées de tout fondement et d’ailleurs de la moindre vraisemblance, selon lesquelles un fonctionnaire en poste au ministère de la Justice serait entré en contact le 15 mai 2011 avec le bureau du procureur de New York pour lui transmettre des informations», a déclaré Bruno Badré, son porte-parole.

Selon «Libération», les avocats de Dominique Strauss-Kahn avaient négocié le 15 mai, au lendemain de son arrestation, sa libération sous caution avec le procureur Cyrus Vance Jr. Le journal indique que ses informations sont «recoupées auprès de plusieurs sources». L’accord de remise en liberté sous caution a été annulé par le bureau du procureur quelques heures plus tard, selon «Libération» qui établit un lien entre ce revirement et deux coups de téléphone passés par des fonctionnaires basés à Paris aux enquêteurs américains.

Le journal affirme que plusieurs sources lui ont indiqué que deux coups de téléphone «français» avaient été passés dans l’après-midi du 15 mai à John «Artie» McConnell, l’un des adjoints du procureur. «Libération» écrit au conditionnel que les fonctionnaires du Quai d’Orsay et du ministère de la Justice auraient transmis au procureur des éléments sur d’autres affaires dans lesquelles DSK pourrait être impliqué. Le journal cite l’affaire Tristane Banon et «une affaire de prostitution dans le nord de la France», faisant le rapprochement avec le dossier du Carlton de Lille.

De son côté, le club DSK, club politique créé en 2010, demande «au Garde des Sceaux d’apporter toute la lumière sur cette affaire». «Le cas échéant, nous demandons instamment que la Justice française ouvre une enquête sur cette intrusion politique dans la Justice Républicaine ! Les conséquences sur le cours de la Justice ayant été lourdes, l’on peut supposer que les conséquences d’une implication du pouvoir en place le serait d’autant plus si elle était avérée…»

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :